Contact
Récits & Photos
Le Projet
La famille
La Famille Poos autour du monde, en camping car
Côté Pratique





Contact & Merci

Récits & Photos

Le Projet

Là c'est nous

Accueil

Côté pratique

LA FETE DU THON

Alice Springs ne nous séduit pas de part son manque d’intérêt esthétiquement parlant mais aussi avec ses aborigènes désœuvrés qui trainent dans les parcs ou le long des supermarchés. Ici, nous ne pouvons pas acheter d’alcool avant 18H et encore faut-il montrer pattes blanches, c’est-à-dire les passeports et pas plus d’une bouteille par jour et par personne !

Nous y visitons le Royal Flying Doctor Service (les médecins volants), base qui ici est composée de 9 infirmières, 8 pilotes, 3 mécaniciens, et de 4 avions qui permettent d’évacuer 4 personnes à la fois et qui sont aussi des unités de soins intensifs volantes (chaque avion dépasse les 6 millions de Dollars). Les médecins sont de diverses origines (privée, hôpitaux, etc.) et interviennent à tour de rôle. Ces avions se déplacent pour soigner toutes les personnes souffrantes, et surtout éloignées de tout. C’est ainsi qu’ils rapatrient dans les grandes villes, tous les malades, qu’ils viennent des communautés aborigènes, des ranchs éloignés, ou même les touristes australiens ou autres.

Un autre service spécifique à ces contrées perdues est la School of the Air, l’école des ondes qui donne aux enfants éloignés un enseignement par internet et webcam. Cela pourrait ressembler à notre CNED que nous connaissons bien, si ce n’est que les enfants bénéficient de leçons en direct avec leur enseignant, d’appels téléphoniques et de visites à domicile.

Nous nous essayons à la musique. En fait nous sommes tous littéralement fascinés par cet instrument aborigène qu’est le Didgeridoo. Ce morceau de bois d'eucalyptus creusé par les termites permet de produire des sons tout simplement incroyables. Vous pouvez d'ailleurs en entendre des morceaux si vos enceintes sont allumées. En jouer est impossible … au début. Et voilà, nous nous retrouvons avec un Didgeridoo d’1,50m dans le camping car avec Pascal qui s'entraine.

Ce soir là, Les enfants sont enchantés de pouvoir nourrir de petits wallabies du camping où nous passons la nuit. Ils assistent également à un show sur les reptiles de la région. Pascale nous montre son plus beau sourire crispé lorsqu’elle doit porter un serpent autour du cou. Julie elle est tout à fait décontractée et Romain lui berce un lézard dans ses bras.

Nous passons une journée à admirer les différents canyons des McDonnell ranges et terminons cette belle région par les Devil’s Marbles, les billes du diable.

Maintenant nous partons pour retrouver l’océan de la côte est : à nous Cairns, la grande barrière de corail puis ensuite les crocodiles vers le nord.


LES GALERIES PHOTOS

C'est vrai qu'on n’avait pas encore parlé des mouches. Elles sont un réel fléau ici en Australie centrale, même si un aborigène avait dit à Pascal qu’elles étaient amicales. On ne peut sortir 2 secondes sans avoir autour de la tête des dizaines de mouches qui se mettent près des yeux, des narines, des oreilles ou de la bouche. Depuis Port Augusta, nous ne sortons plus sans notre "mouchetiquaire" de tête.

La prochaine étape est Kings Canyon, avec ses falaises de plus de 100m toutes orange. De là, nous avons hésité à continuer la piste jusqu’aux McDonnell Ranges et nous faisons un grand détour pour gagner Alice Springs par la route bitumée. La piste était annoncée pas très bonne et très changeante par temps de pluie. L’orage pointait son nez et nous ne regretterons pas notre choix vu tout ce qu’il est tombé dans la nuit. Nous nous arrêtons à la multicolore « Rainbow » vallée après une piste fabuleusement rouge.

ALICE SPRINGS

MONTS OLGA - ULURU

COOBER PEDY

FLINDERS RANGES

Cliquez et écoutez du Didgeridoo