Contact
Récits & Photos
Le Projet
La famille
La Famille Poos autour du monde, en camping car
Côté Pratique
Cambodge, suite et fin


Contact & Merci

Récits & Photos

Le Projet

Là c'est nous

Accueil

Côté pratique

SUITE

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Nous arrivons au Cambodge. A la frontière, nous sommes étonnés de la population qui tire des carrioles de la Thaïlande vers le Cambodge afin d’amener différentes marchandises vers ce pays. Même les enfants sont attelés à de grosses charges. Cela nous rappelle un peu la Bolivie.

Notre première étape est Siem Reap où nous attend Arnaud le boulanger qui nous avait contacté par email. Il voudrait lui aussi partir faire un tour du monde dans 2 ans avec sa famille. Il nous a tellement fait saliver avec ses croissants, pains au chocolat, éclairs… que nous ne pouvions que venir le saluer (http://www.tbpumpkin.com/). Nous sympathisons très vite, ainsi qu’avec sa famille : Su sa femme, Lalo 7 ans, Luno 4 ans et Milo 3 ans. Leur gentillesse est telle que nous mettrons 8 jours à nous décider à quitter Siem Reap. Et encore on trouve une excuse pour y revenir : le colis avec les cahiers de vacances des filles n’est pas arrivé.

Romain est tellement content d’avoir un copain, Lalo, qu’ils ne se quittent pas. Les filles, elles, passent plusieurs heures à travailler à la boulangerie avec même un lever à 4h du matin pour faire les croissants. Elles se lancent dans la fabrication des glaces à la fraise, à la mangue et au chocolat.

Nous visitons tout de même le site d’Angkor avec un passe 3 jours pour nous et une seule journée pour Marion (c’est gratuit pour les petits). Les enfants montent et descendent les vieilles pierres d’Angkor Wat, d’Angkor Thom et d’Angkor Phrom. Mais une journée suffit aux enfants, ils préfèrent ensuite aller à l’école française qui va les recevoir pendant 3 jours. Ils nous ont même mis sur leur blog : http://www.ecolefr-siemreap.org/html/blog.php?p_lang=fr. Romain avec son copain Lalo va être dans une vraie classe de CP-CE1 et travailler. Les filles vont dans la classe de CE2, CM1 et CM2 où elles font un topo de leur voyage avec photos à l’appui. Elles partagent leur expérience du CNED avec Marie, une élève qui suit le CNED en 6ème. Elles rencontrent aussi son cousin de 15 ans qui lui termine sa seconde avec le CNED. Pendant ce temps, nous retournons 2 autres jours au site archéologique mais nous ne ferons pas les 287 temples qu’il comprend.

Nous faisons connaissance avec quelques français expatriés qui vivent à Siem Reap et les filles sont toute contentes de trouver des enfants de leur âge. Pascal, lui, se bat contre un virus informatique qu’il a attrapé en arrivant et finit après de nombreuses heures de travail et quelques jurons par formater le disque dur.

Après ces 8 jours, nous finissons par quitter Siem Reap, passons par le sud du lac Tonle Sap et nous arrêtons à Kompong Chnang, un village de pêcheurs non touristique. Nous y faisons un tour en pirogue parmi les maisons en pilotis et les enfants qui nous font coucou. Pascale adore prendre les enfants en photo: ils sont si photogéniques !

Nous sommes quasiment les seuls « blancs » ; lorsque Pascale se promène dans le marché avec Julie, elles sont regardées avec curiosité. Pascal en discutant avec un homme intrigué par Dédé décide de lui faire visiter. Et là ce n’est pas une personne qui s’approche mais une cinquantaine (y compris un moine que l'on voit sur la photo). Il faut dire que nous nous étions garés sur la place du village à côté du lac. L’homme est le seul à monter dans Dédé mais le camping-car est entouré de partout, chacun se dévissant la tête pour voir à l’intérieur. Il fait la traduction de ce qu’il voit à l’intérieur, et tout le monde est content. Les filles qui sont en train de faire leur dernier contrôle de l’année voient des dizaines de têtes par la fenêtre de la salle à manger. Et quand Pascal explique les drapeaux des pays qui sont sur sa portière, c’est-à-dire les pays que nous avons visités, la foule s’exclame de « oh et de ah ». Des petits enfants déguenillés s’approchent, Pascale ne peut s'empêcher de les mitrailler et ils sont ravis de voir leur trogne sur l’appareil photo. Nous leur donnons les petits bracelets orange que Pascale a récupérés d’un laboratoire. Les enfants n’ont pas grand-chose sur le dos, sont le plus souvent nus pieds. Les bébés eux n’ont pas de couche et sont les fesses à l’air.

Et pour clore cette journée, Pascale, Marion et Romain goûtent au criquet grillé : pas mauvais, cela croustille sous la dent. Vous devriez essayer !

Nous voici à la capitale, Phnom Penh et son traffic routier dense. Comme beaucoup de voyageurs en camping-car, nous nous dirigeons vers l’hôtel 5 étoiles le Cambodiana. Son directeur, Mr Bernard, nous ouvre gracieusement les portes du parking. Nous ne pouvions pas mieux espérer pour visiter la ville, si ce n’est un peu de fraîcheur. Nous allons au marché russe en tuk-tuk et là, chose invraisemblable, Pascale rencontre un médecin avec qui elle a travaillé de longues années, le Pr Alain Fraisse, spécialiste en cardiologie pédiatrique. Il venait enseigner quelques jours et repart dès le soir pour Marseille. Ils promettent de se re-contacter dès notre retour. Nous passons quelques heures au palais royal et à la pagode d’argent (composée de 5000 carreaux d’argent de 1kg).