Contact
Récits & Photos
Le Projet
La famille
La Famille Poos autour du monde, en camping car
Côté Pratique

Contact & Merci

Récits & Photos

Le Projet

Là c'est nous

Accueil

Côté pratique

Nous voici dans notre dernière étape asiatique, la Malaisie. Nous passons la frontière à Sadao afin d’éviter le sud-est de la Thaïlande réputée peu sûre car il est dit que de nombreux attentats y sont perpétués. Nous rejoignons Kota Bahru, proclamée « cité islamique » et nous plongeons dans le bain de ce pays musulman. Nous y retrouvons les femmes voilées mais aussi la saveur de son marché, de délicieuses crêpes à la banane et autres douceurs.

Nous sommes toujours avec Marc de Camion4X4 avec lequel nous passons quelques jours aux îles Perhentian. Nous sommes sur l’île Pulau Perhentian Kecil au cottage D’Lagoon. En plus du petit singe qui mord par 2 fois la cuisse de Romain (il n’y a pourtant pas grand-chose à y manger), les varans dont un a une taille gigantesque vient nous rendre visite. Nous chaussons avec plaisir masques et tubas pour aller admirer les coraux. Julie fait son baptême de plongée tandis que Marion passe 4 jours au centre de plongée pour passer son Open  Water Diver, le niveau 1 du PADI. Elle se débrouille comme un chef réussissant l’examen théorique et recevant des compliments de son moniteur pour ses capacités sous l’eau.

Romain, lui, en compagnie de Julie et de sa mère, va nager avec les tortues les suivant à quelques mètres. Julie sort de l’eau en criant « maman, j’aurai pu la toucher ». Les tortues nous semblent énormes : nous apprendrons quelques jours plus tard au centre d’information sur les tortues à Rantau Abang qu’elles peuvent peser jusqu’à 900kg pour les plus grosses. Cela restera pour Pascale un moment inoubliable. Sur la petite plage de l’île, Marc qui dort dans un hamac a le privilège d’assister à la ponte d’une tortue. Nous aurons la chance de voir ses 114 oeufs, puisqu’un malaisien vient les déterrer le lendemain pour les replacer soit disant à un endroit adéquat. Nous avons un doute, les œufs transitant par la cuisine et nous ne le verrons pas les remettre dans le sable. La soirée suivante, douze petites tortues sortent d’un autre nid. Nous assistons aux éclosions.

En dehors des poissons tropicaux de toutes les couleurs, de poissons clowns, de raies à points bleues, des bénitiers et autres coraux, Pascal réussit à voir trois requins, inoffensifs évidemment. Merci Marc pour tes belles vidéos qui nous laisseront des souvenirs impérissables.

Après ses quelques jours sans notre camping-car, nous continuons la descente vers Singapour le long des plages. Un arrêt pour la mosquée blanche de Kuala Terranganu et nous voici à Cherating une station balnéaire bien connue mais qui ne nous emballe pas plus que cela. Nous allons revoir les lucioles en bateau dans la nuit. Les enfants s’amusent à attraper ces mouches qui brillent mais le spectacle était bien plus féerique à Kuala Selangor le long de la côte ouest où nous avions vraiment l’impression que des guirlandes de Noël clignotantes étaient posées sur les arbres. Quelques photos de la mosquée bleue de Kuantan et nous rejoignons Nathalie et Jean, un couple de l’Ain qui voyage pendant 4 ans dans un camping-car assez semblable au nôtre. Ils sont posés dans un petit coin paradisiaque, au nord de Mersing.

Nous passons quatre jours bien agréables avec eux. Ils nous gardent même nos enfants pendant que nous faisons nos démarches pour l’envoi de notre camping-car à Singapour. Nous faisons l’aller-retour, 300km et des embouteillages, simplement pour que l’Automobile Club de Singapour appose quatre tampons sur notre carnet de passage en douane. De la frontière malaisienne, nous sommes obligés de prendre les transports en commun car comme à l’aller, il nous est interdit de conduire Dédé à Singapour. Après cette corvée qui nous énerve quelque peu, nous retrouvons le sourire dans ce petit coin bien sympa, avec des gens bien sympas. On aurait pu leur laisser Romain, Nat et Jean l’aurait bien adopté mais finalement on a préféré le ramener.

Le lundi 26 juillet, nous sommes à 8h à la douane. Nous devons laisser notre cher Dédé au port afin qu’il reparte en France. Ce n’est pas sans un gros pincement au cœur que nous le quittons. Nous sommes quand même fiers de lui. Il a très bien supporté les 55000 km que nous avons faits ensemble, que ce soit sur asphalte ou sur pistes plus ou moins défoncées, au niveau de la mer ou à 5000 m d’altitude.


Ce 26 juillet 2010, plus de quinze mois après notre départ de France, nous prenons la direction de l’Afrique et plus précisément de la Namibie où nos amis les Coucous (Jacky, Nathalie, Quentin & Benjamin) nous attendent. Nous ne doutons pas que ce dernier pays, du quatrième continent que nous piétinerons, nous réservera d’excellents souvenirs.

GALERIE PHOTO

Cliquez sur les photos pour les agrandir